Abraham Lincoln

 

 

 

Fin 1862, le Président des Etats du Nord, Abraham Lincoln, avait besoin de 449 millions de dollars pour continuer la lutte contre les Etats du Sud. Devant la proposition des banques de les lui prêter à 30% d’intérêt, Lincoln recourut à l’art. I de la Constitution des USA. Il fit voter, par le Congrès, l’émission de 449.000.000 dollars à dos vert (green backs), non ponctionneurs d’intérêt.

 

Non seulement le Nord gagna la guerre de Sécession, mais l’Agriculture et l’Industrie nordistes se mirent immédiatement à prospérer. Le retour à la gratuité et à la suffisance monétaire avait permis cette rapide résurrection.  Aussi, en, 1864, lors de sa campagne de réélection, Lincoln annonça-t-il son intention de continuer à émettre la monnaie USA, au lieu de l’acheter à Londres.

 

Cela induisit une réponse du porte-parole des banquiers de la cité de Londres, Sir Goshen, qui publia, au début de 1865, un éditorial dont voici un extrait éblouissant de clarté :

 

« Si cette malveillante politique financière (de Lincoln) devait perdurer pour de bon, alors ce gouvernement fournira sa propre monnaie sans frais. Il sera sans aucune dette. Il aura tout l’argent nécessaire pour mener son commerce. Il deviendra prospère à un niveau sans précédent dans toute l’histoire de la civilisation. Ce gouvernement doit être détruit ou il détruira toute monarchie sur ce globe. »

(in Lincoln Money Martyred Omni Publication-Palmsdale USA).

 

 

Lincoln fut assassiné le 14 avril 1865 !

 

RETOUR